Comment imaginez-vous le Carnaval en Équateur ?

Eh bien, chaque région organise le Carnaval à sa façon. C'est un événement traditionnel où les personnes chantent, dansent, se déguisent.

 

Dans la majorité de villes on joue à se jeter de l’eau.

Il paraît que cette tradition fait référence au premier jour du carême, l’eau est le symbole de la purification.

Les enfants se cachent sur les balcons et jettent des ballons remplis d’eau. Le seau marche très bien aussi pour mouiller les passants. Et oui, dans cette période il n’est pas rare de voir papa arriver à la maison trempé. Cette année 2016 a eu 4 jours de fête, du 6 au 9 février. Le lundi et le mardi ont été des jours fériés au niveau national.

 

Les indigènes fêtent le carnaval aussi.

Combien de cultures indigènes existent en Équateur ? Au moins 13. Certaines communautés de la Cordillère des Andes célèbrent en remerciant la Pacha Mama, la Terre Mère, pour les premières récoltes.

12.2.16

D’autres en faisant des processions colorées, comme à Guaranda.

Avez-vous déjà vu un défilé de fruits et de fleurs ? Cela fait partie de la célébration du carnaval de la ville d’Ambato. Alors que sur la Côte Pacifique, la tradition est plutôt musicale, avec un festival international de musique équatorienne et internationale.

 

La période de Carnaval est très animée. Musique, danses et jeux. En plus de l’eau, dans certaines régions les personnes se jettent de la farine, de la peinture végétale, des œufs tout en s’amusant.  D’autres se déguisent et font des chorégraphies. Les équatoriens chantent des chansons populaires à l’unisson, et s’amusent jusqu’à l’aube. Pendant 4 jours les rues sont inondées de rythme, de couleur et de joie. Il faut partir en Equateur pour le vivre. Viva el Carnaval !

EcuaVoyages