ACCUEIL

EQUATEUR

VOYAGES

BLOG

NOUS

Inti Raymi

en Equateur

Actualités

Crédits Photo :  Ministerio de Educacion

Contactez-nous

03 83 93 71 90

L’Inti Raymi en Equateur, la fête inca à ne pas manquer en juin !

 

La fête du soleil (Inti : soleil, Raymi : fête) se prépare pendant des semaines. Les indigènes remercient le soleil et la Pacha Mama (Terre Mère) pour la récolte de l’année avec une célébration haute en couleurs, symboles et musique. Vous pouvez assister à l’Inti Raymi en Equateur !

 

Quand ?

 

En juin, pendant le solstice (appelé solstice d’été dans l’hémisphère nord ou d’hiver dans l’hémisphère sud), qui a lieu autour du 21 juin. Les solstices (en latin « Soleil arrêté ») sont les moments de l’année où la durée de la journée ou de la nuit atteint le maximum.

En Europe ça correspond au début de l’été.

 

Où ?

 

Les épicentres majeurs de cette célébration sont actuellement au nord de l’Equateur, à proximité de Quito. Notamment les populations d’Otavalo, Peguche, Cotacachi, Cayambe, Zuleta.

Mais également tout le long de la Cordillère des Andes équatorienne, jusqu’au sud. Comme à Kisapincha, à proximité  d'Ambato, à Salasaka, à Saraguro au sud ou encore  à Ingapirca, temple du soleil de l’époque inca avec les Cañaris - Inca.

24.06.16

Crédits Photo :  Ministerio de Turismo

Célébration actuelle

 

Les cérémonies incluent des représentations théâtrales populaires très dynamiques avec des personnages mythologiques comme Aya Una. Mais aussi de grands rituels de danse, de la musique populaire et une explosion de couleurs dans les habits des acteurs et des participants.

 

 

Région : Imbabura

 

La communauté kichwa d’Imbabura, au nord du pays, a gardé cette tradition ancestrale. Il s’agit pour eux du début d’une nouvelle année. C’est la principale fête et par ses caractéristiques on pourrait la considérer comme leur Noël. Les indigènes confectionnent et offrent des vêtements neufs qui seront portés le jour de la messe de Saint Jean.

 

Cette fête spirituelle est riche en symboles. Parmi eux, le renouvellement des énergies des personnes ainsi que des instruments joués, la représentation de la rotation et la translation de la terre, la représentation du symbole de la sagesse à travers la danse du serpent, l’orientation d’Aya Uma (personnage mythologique avec deux têtes représentant le jour et la nuit. Et 12 cornes, un pour chaque mois de l’année. Il incarne l’esprit de la montagne qui guide les danseurs et les accompagne dans toutes les cérémonies dédiées au soleil, la lune et la nature. Les Aya Uma sont choisis avec soin. Ils doivent être responsables, honnêtes et respectés par la communauté).

Crédits Photo :  Ministerio de Cultura

Préparation

 

Pendant le mois de mai et les 3 premières semaines de juin les indigènes se préparent physique et spirituellement pour la réalisation de danses. Elles réunissent également tous les ingrédients pour préparer la Chicha (boisson fermentée à base de maïs), le cuy (cochon d’inde), les poules, le mote (maïs), qui sont les plats principaux de la célébration.

 

Célébration

 

L’Inti Raymi se célèbre de maison en maison et de communauté en communauté. Dans toutes les maisons les danseurs sont accueillis avec des boissons et des plats, quelque soit l’heure de leur passage.

 

Il y a également un château sur un autel, entouré d’offrandes des parents ou amis. Du pain, des bananes, de l’alcool, de l’argent, etc., des produits de la mère terre et des produits symbolisant le bien être.

 

Les danseurs doivent se plier au rituel du bain, souvent dans la rivière la plus proche afin de purifier leur esprit, renouveler leur énergie et fortifier leur relation avec la nature.

 

La veille de la fête, se célèbre la Messe de Saint Jean, symbole du syncrétisme des peuples.

 

Le jour de l'Inti Raymi, l'évènement principal et le plus impressionnant a lieu. Il s’agit de la «Toma » (la prise) de la Place principale d’Otavalo. Où des grands groupes de danseurs (de 30 à 100) organisés par chaque communauté, suivent un impeccable script de chants, cris et mouvements particuliers. Ceci fini par une grande fête populaire avec des danses, de la musique, des plats et des boissons traditionnels, y compris la chicha. Les cadeaux sacrés, les châteaux de feux d’artifices sont surprenants, ils représentent la force de la lumière, le feu et le pouvoir.

La fête dure plusieurs jours et prend fin avec la célébration de Saint Pierre, qui a lieu dans la place principale de la communauté et est animée par une banda de pueblo (groupe de musiciens locaux).

 

 

 

Crédits Photo :  La Hora

 Région : Cañar

 

Pendant 3 jours les indigènes de Cañar, au sud de l’Equateur, célèbrent l’Inti Raymi à Ingapirca. Avec le soutien du Ministère de la Culture et du Patrimoine équatorien et la présence de représentants de musique et danse en provenance du Pérou et de la Bolivie, entre autres.

 

 

Des danses et du folklore sont au sein de la fête.Il y a également l’élection de la Ñusta de l’année en cours (nom quechua pour les reines ou princesses de l’empire inca). Les jeunes filles choisies par chaque communauté par leur beauté et leur intelligence concourent dans leurs plus beaux habits traditionnels.

 

Vous trouverez aussi une passerelle culturelle des tissus et vêtements cañaris, une foire gastronomique traditionnelle, des expositions de la culture cañari, des présentations de produits artisanaux et des shows de musique populaire en live.

 

Intéressant : les indigènes qui vivent à l’étranger se réunissent pour cette célébration. C’est courant dans des villes comme Bruxelles, Barcelone, Budapest, Chicago ou New York.

 

 

Origine de l’Inty Raymi ?

 

La Fête Sacrée du Soleil remonte à l’époque de l’empire Inca et est considérée comme une de plus importantes du calendrier festif des peuples indigènes des Andes.

Elle marquait le début de la nouvelle année et réunissait les personnes les plus importantes de l’empire. Les représentants des peuples conquis réitéraient par la même occasion leur loyauté à l’empereur. La préparation était stricte, 3 jours avant les personnes mangeaient peu, n’allument pas de feu dans les villes et les hommes ne dormaient pas avec leurs femmes.

 

Le jour venu, le souverain et sa famille attendaient le soleil pieds nus. Puis l’adoration au soleil commençait avec des offrandes et un grand repas accompagné de Chicha. Les célébrations pouvaient durer plusieurs jours.

 

Intéressant : ce culte a survécu à l’invasion, la colonisation et certains systèmes dictatoriaux et même démocratiques souhaitant l’éradiquer.

 

 

Vivez l'Inti Raymi en Equateur !

 

L’Inti Raymi est ouvert à tous ! Hommes, femmes, jeunes, personnes âgées, indigènes ou pas, équatoriens ou étrangers. La célébration est pour toutes les personnes qui aiment la nature et la diversité culturelle.

 

Si votre voyage en Equateur est programmé en juin, profitez pour partager avec les indigènes cette fête ancestrale magnifique. Consultez-nous.

 

 

 

 

EcuaVoyages